Les plus grands mouvements artistiques

Découvrez les mouvements artistiques qui ont changé le monde !

Les plus grands mouvements artistiques

Depuis 1660, l’Europe a été touchée par d’innombrables vagues de mouvements artistiques. Ces mouvements se sont succédé les uns après les autres jusqu’à notre époque appelée l’époque contemporaine. Ils ont défendu différentes conceptions, différentes valeurs et différentes philosophies.

mouvements artistiques

Le romantisme

Le romantisme est un des mouvements artistiques les plus importants du XVIII siècle. Ce mouvement s’est fait une place de choix dans toutes les formes d’art durant le XVIII et le XIX siècle. Il s’est fait plus ressenti en Europe surtout en France et en Allemagne. Le romantisme est considéré comme l’opposé direct du classicisme, car il rejette son rationalisme.

Il fait abstraction de tous les codes qui existent et qui sont en vigueur. Les écrivains romantiques incarnent la mise en valeur du « moi ». Il est considéré comme l’expression des sentiments et de quelques passions d’un individu qui vit un présent sombre. Cet individu est pris dans les tourments de son destin.

À travers le romantisme, on a eu droit à une tonalité lyrique. Les thèmes les plus abordés sont les sentiments, l’évasion, le rêve, la nature, l’infini, la solitude. Les auteurs emblématiques de ce mouvement sont : François René de Chateaubriand, Victor Hugo, Alphonse de Lamartine et Alfred le Musset.

Le classicisme

Le classicisme est un mouvement artistique qui a débuté en 1661 avec le règne personnel de Louis XIV. Le classicisme prône la recherche de l’exemplarité. Les œuvres produites dans ce mouvement sont d’excellentes œuvres en termes de qualité.

Les différents auteurs du mouvement sont allés se ressourcer chez les anciens auteurs en plongeant dans leurs différentes productions. Les anciens auteurs que les auteurs du classicisme sont Sophocle et Euripide. La priorité artistique du mouvement est la recherche de la mesure, l’équilibre et la symétrie pour d’un côté, plaire au Roi et à la cour et d’un autre s’instruire.

L’envie de plaire au Roi a laissé paraître la vraisemblance (imitation de la vérité) et la bienséance (ce qu’il convient de dire ou de faire en société). Ces deux notions ont mis en avant, l’interdiction d’aborder des sujets tabous capables de bouleverser émotionnellement. Les auteurs emblématiques de ce mouvement sont : Jean Racine, Jean de la Fontaine, Pierre Corneille.

Le réalisme

Le réalisme est un mouvement artistique qui prône le vrai et la réalité. Les auteurs de ce mouvement ont été très intransigeants sur ce point. La réalité doit être peinte telle qu’elle est. La première apparition de ce mouvement est en peinture sous le pinceau des peintres de l’école de Barbizon. Le réalisme s’éloigne complètement des passions et des subjectivités que prône le romantisme. Les auteurs du réalisme sont curieux de rechercher de quoi est fait l’homme dans leurs différents milieux sociaux. Leurs histoires sont le reflet exact des faits réels et leurs personnages sont issus de la classe populaire ou même du prolétariat. Les auteurs réalistes se confrontent aux faits et aux mœurs quotidiens. Ils s’attellent à les expliquer et à décrire leurs différents impacts. Les sujets les plus étudiés sont : le travail, les relations conjugales et les affrontements sociaux. Les célèbres auteurs de ce mouvement sont Gustave Flaubert et Stendhal.

mouvement réalisme

Le symbolisme

Le symbolisme est une parfaite réponse des auteurs qui sont contre le naturalisme et la poésie parnassienne. Ce mouvement littéraire a connu son apogée à la fin du XIXᵉ siècle. Ici la spiritualité est mise en avant. Pour les auteurs du mouvement, l’art est conçu par le monde spirituel. Les différents moyens par lesquels cet art s’exprime sont entre autres, la représentation réaliste utilisée par les autres mouvements littéraires de la même époque.

Pour les symbolistes, la description du monde ne peut pas se faire de manière directe. Cette description doit passer nécessaire par la suggestion. Cette suggestion aura pour but de créer des relations et des correspondances dans le but de donner une vision symbolique et spirituelle du monde. Les symbolistes ont pour trait commun, la musicalité des mots. Ils ne jurent que par cette musicalité. Les thèmes les plus récurrents qu’ils abordent sont : le rêve, la mythologie ou le mystère. Les auteurs emblématiques de ce mouvement sont : Stéphane Mallarmé, Arthur Rimbaud et Paul Verlaine.

Le baroque

D’abord le mot « baroque » est un mot issu du portugais" barocco » qui signifie « perle de forme irrégulière ». Ce mouvement commence par la peinture, la sculpture et l’architecture. Quelques années plus tard, la musique et la littérature ont fait leur entrée dans le mouvement.

Le baroque prône un monde instable et en perpétuelle transformation. C’est l’une des caractéristiques fondamentales du baroque. C’est en faisant allusion à l’instabilité du monde que les thèmes abordés dans le baroque sont : la mort, l’inconsistance et les apparences. On y rencontre aussi un attrait poussé pour la sensualité, les extrêmes, les ornementations, le trompe-l’œil, le travestissement ou encore les effets de langage (hyperbole et antithèse).

mouvement baroque

Le baroque a fait de son apanage, la poésie, le roman et le théâtre. Les célèbres auteurs de ce mouvement sont : Mathurin Régnier, Théophile de Viau, Pierre de Marbeuf et Pierre Corneille.

Recent posts

Menu

Pages